Collages

et autres...

Migrations

Armand (Smyrne-Marseille-Paris)            La famille Tintori, Lama-Mocogno, provincia di Modena, vers 1910.

et Hosépoui (Istanbul-Turin-Paris),

1934.

 

[...] liste de noms inconnus perdus à jamais sans plus d’âge ni origine et tant de pleurs sèches là-bas quelque part à chaque trou dans l’eau [...]

Mario Urbanet, Les Carnets d’Eucharis n° 40.


< Photos Précédentes

"Je n’ai rien à perdre. Voilà pourquoi je suis sincère", Mondes migrants 4, 2017. Technique mixte sur papier, 65 X 50.
"Ce n’est pas une vie que de ne pas bouger", Mondes migrants 5/12, 2017. Technique mixte sur papier, 70 X 67.
"Celui que nous avions perdu depuis si longtemps nous est revenu", Mondes migrants 6, 2017. Technique mixte sur papier, 65 X 50.
 
"Mais le Bien, jamais nous ne savons en parler", Mondes migrants 7, 2017. Technique mixte sur papier, 65 X 50.
"Je ne pensais pas qu’il fallait être mort pour être accueilli", Mondes migrants 8/12, 2017. Technique mixte sur papier, 65 X 50.
"Mais toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite", Mondes migrants 9, 2017. Technique mixte sur papier, 65 X 50.
 
"Je voulais un avenir", Mondes migrants 10, 2017. Technique mixte sur papier, 65 X 50.
"Je jurai dans mon chagrin, au-dessus de son cercueil : plus jamais ça, plus jamais des vies comme ça !", Mondes migrants 11, 2017. Technique mixte sur papier, 65 X 50.
"Nous sommes toi et tu es nous", Mondes migrants 12, 2017. Technique mixte sur papier, 76 X 57.
 

< Photos Précédentes